)

Déficits immunitaires et maladies auto-immunes

Comprendre les déficits immunitaires et les maladies auto-immunes

Votre système immunitaire vous protège contre des organismes dangereux comme les virus, les bactéries et les cellules cancéreuses. Lorsque de telles entités biologiques infectent un organisme sain, le système immunitaire réagit par la production d’anticorps et la multiplication de cellules sanguines spéciales (appelées lymphocytes) qui tentent d’éliminer l’infection. Si le système immunitaire ne réagit pas correctement à une infection, on parle d’une immunodéficience Inversement, une réaction immunitaire excessive peut aussi poser problème: certaines personnes souffrent d’un système immunitaire hyperactif qui attaque les cellules saines de leur organisme. Ce trouble est appelé réaction auto-immune. Ces deux scénarios peuvent entraîner des situations potentiellement mortelles.

  • Plus de 300 types

    de déficits immunitaires primaires (PID) sont connus jusqu’à présent

  • 9 à 15 ans

    durée typique entre l’apparition des symptômes et le diagnostic de PID

  • 1 à 2 personnes sur 100 000 *

    sont diagnostiquées avec une polyneuropathie démyélinisante inflammatoire chronique (PDIC), l’une des nombreuses maladies auto-immunes.

* Sauf indication contraire, toutes les statistiques sont globales.

Comment pouvons-nous vous aider?

Syndrome de déficit immunitaire

Les déficits immunitaires primaires comprennent un grand groupe de maladies héréditaires ou génétiques qui limitent la fonction cellulaire normale du système immunitaire et diminuent la capacité du patient à lutter contre des infections.

Les déficits immunitaires secondaires apparaissent quand le système immunitaire est altéré par un facteur externe, non génétique. De tels facteurs externes peuvent notamment inclure le vieillissement, certains types de cancer, des interventions particulières telles que des transplantations et certains médicaments.

Polyneuropathie démyélinisante inflammatoire chronique (PDIC)

La PDIC est une maladie neurologique due à une lésion auto-immune de la gaine de myéline des nerfs périphériques. Elle se manifeste souvent par une faiblesse de plus en plus marquée dans les jambes et les bras.

Purpura thrombopénique immunologique (PTI)

Le PTI est une maladie auto-immune causant une diminution du nombre des plaquettes (thrombocytes). Un nombre très bas de thrombocytes peut causer une élévation de la tendance aux hémorragies.